Coton bio

Les vêtements labellisés biologiques respectent l’environnement à toutes les étapes de leur fabrication.

Le coton bio est cultivé sans OGM ni pesticide de synthèse ni autres produits chimiques.
L’agriculture biologique utilise uniquement des pesticides et des engrais naturels (piège à phéromone, décoction de feuilles de Neem, fumure...).

Il est ensuite transformé sans traitement chimique (sans chlore notamment) et teinté avec des produits exempts de métaux lourds.

L'absence de produits chimiques dans la fabrication du coton bio limite les risques d’allergies notamment chez les jeunes enfants et les bébés.
Elle rend aussi ce tissu plus souple et doux et donc plus agréable à porter.

La filière bio a des avantages non seulement pour les consommateurs mais aussi pour les producteurs de coton : en cultivant selon les normes de l’agriculture biologique, ils ne s’empoisonnent pas au contact de substances chimiques.
De plus, ils évitent la spirale du surendettement car ils fabriquent eux-mêmes leurs intrants au lieu de les acheter.

Enfin, la culture bio permet de protéger l’environnement :
• elle n’épuise pas la terre comme la culture intensive liée aux pesticides ou aux OGM et ne nuit pas aux espèces environnantes
• elle contribue aussi à préserver la biodiversité en utilisant des semences traditionnelles de coton.
• elle utilise des méthodes d’irrigation artisanale consommant moins d’eau que les méthodes d’irrigation intensive.


Sans bisphénol A (BPA), ni bisphénol S (BPS)

Le bisphénol A (BPA) est l'un des principaux composants entrant dans la fabrication des polycarbonates (PC), tandis que le bisphénol S (BPS) est un composé chimique utilisé dans les polysulfones. De nombreux produits sont fabriqués à base de plastique polycarbonate : emballages alimentaires, couverts en plastique, biberons... Quant au BPS, il est principalement utilisé dans les papiers thermiques et les encres. Le problème : des traces de substances chimiques contenues dans le plastique se dissolvent peu à peu et contaminent la nourriture avant de pénétrer dans l'organisme. Cela constitue un risque notamment pour les enfants en bas âge et les nourrissons.
Différentes études d'experts ont mis en évidence qu'une exposition au BPA pouvait être à l'origine de troubles du système hormonal et du cerveau, de diabète, de problèmes cardiaques ainsi que d'une augmentation du risque de cancer. Bien que les études réalisées n'aient pas encore permis d'aboutir à une certitude, la Commission européenne a appliqué le principe de précaution en interdisant l'utilisation du BPA dans les biberons afin de protéger la santé et la sécurité des bébés et des enfants en bas âge.



DÉVELOPPÉ AVEC DES MÉDECINS

Une collaboration avec des experts médicaux pour une sécurité maximale.

C'est seulement après validation par nos experts médicaux qu’une innovation MAM est considérée comme prête pour rejoindre le quotidien des bébés.







STANDARD 100 by OEKO-TEX®

Explication

Le STANDARD 100 by OEKO-TEX® est un système d'essais et de certification uniformisé à l'échelle mondiale pour tous les produits textiles bruts, semi-finis et finis à toutes les étapes de traitement ainsi que pour tous les matériaux accessoires. Exemples d'articles certifiables : fils, tissus et tricots bruts et colorés/finis, accessoires tels que des boutons, des fermetures éclairs, des fils à coudre ou des étiquettes, des articles de confection de différents types (vêtements de tous types, linge de maison et articles de ménage en textile, linge de lit, tissus éponge, etc.).

Critères

L'exigence principale du STANDARD 100 by OEKO-TEX® depuis son introduction en 1992 est le développement de critères d'essai, de valeurs limites et de procédés d'essai sur une base scientifique. Sur la base de son catalogue de mesures complet et strict contenant plusieurs centaines de substances individuelles réglementées, le STANDARD 100 by OEKO-TEX® tient compte :

  • Des réglementations légales importantes telles que les produits colorants azoïques, le formaldéhyde, le pentachlorophénol, le cadmium, le nickel, etc. interdits.
  • Nombreux produits chimiques nocifs pour la santé, même s'ils ne sont pas encore réglementés par la loi.
  • Exigences des annexes XVII et XIV de l'ordonnance européenne relative aux produits chimiques REACh ainsi que de la liste des candidats ECHA-SVHC dans la mesure où selon l'estimation des groupes d'experts de la communauté OEKO-TEX® elles s'appliquent aux structures plates, textiles, vêtements ou accessoires. Lors des mises à jour STANDARD 100 by OEKO-TEX®, les exigences sont prises en compte aussi efficacement et rapidement que possible en tant que discussions et développements jugés pertinents.
  • Des exigences du Consumer Product Safety Improvement Acts (CPSIA) américain relatives au plomb.
  • De nombreuses classes de substance également relatives à l'environnement

Avec ses longues années d'expérience, le STANDARD 100 by OEKO-TEX® contribue ainsi du point de vue du consommateur à une sécurité du produit efficace et élevée. Les critères d'essai et les valeurs limites vont bien au-delà des données en vigueur sur le plan national et international. Des contrôles de produit complets et des audits réguliers des sociétés veillent de plus à une sensibilisation durable sur le plan mondial de l'industrie pour une utilisation responsable des produits chimiques. Grâce à ce concept, le STANDARD 100 by OEKO-TEX® joue depuis de nombreuses années un rôle de précurseur.

Essais de laboratoire et classes de produit

Les contrôles sur les substances nocives de l'OEKO-TEX® s'orientent principalement sur les objectifs d'utilisation des textiles et des matériaux. Plus le contact d'un produit avec la peau est intensif et plus la peau est sensible, plus des exigences antiallergiques strictes doivent être respectées.

On différencie ainsi quatre classes de produit :

  • Classe de produits I : 
    Articles pour les bébés et les enfants en bas âge jusqu'à 3 ans (sous-vêtements, grenouillères, vêtements, linge de lit, éponges, etc.)
  • Classe de produits II :
    Articles utilisés en contact avec la peau (sous-vêtements, linge de lit, T-shirts, bas, etc.)
  • Classe de produits III :
    Articles utilisés sans contact avec la peau (vestes, manteaux, etc.)
  • Classe de produits IV :
    Matériaux d'équipement (rideaux, nappes, revêtements de meubles capitonnés, etc.)

Certification

La condition préalable à la certification de produits selon le STANDARD 100 by OEKO-TEX® est que les différents composants d'un article correspondent aux critères demandés - en plus du tissu supérieur, par exemple aussi le fil à coudre, les intérieurs, les impressions, etc. ainsi que les accessoires non textiles tels que les boutons, les fermetures éclair, les rivets, etc.

D'autres conditions préalables sont la présence et l'utilisation de mesures d'exploitation d'assurance de la qualité ainsi que la signature contractuelle des obligations et d'une déclaration de conformité par l'auteur de la demande.

En savoir plus : https://www.oeko-tex.com/fr/business/certifications_and_services/ots_100/ots_100_start.xhtml